Focus n°49 : La Boite à Délice

A la recherche de nouvelles saveurs, à déguster entre amis, en famille ou devant un bon film ? Isabelle a de quoi faire voyager vos papilles avec ses produits de fabrication artisanale ! Pour un apéro ou pour une entrée, La Boite à Délice vous propose ses tapenades, mousses et autres mets à déguster en toute sérénité. Expérience gourmande assurée !

  • Nom de l’Entreprise/Statut/Nombre de salariés/Date création entreprise

Mon entreprise s’appelle La Boite à Délice . Ce projet est sorti de terre grâce à Challenge, mais aussi La Halle de Han. Avec Challenge, j’ai suivi une formation qui m’a confortée sur l’idée que mon projet était faisable et c’est comme ça que je me suis lancée.
A l’heure actuelle, je suis toujours de nombreuses formations chez eux et j’ai même un coaching adapté à l’évolution de mon activité.

  • Depuis quand habitez-vous la commune ?

Cela fera bientôt 20 ans que j’ai posé mes valises à Bellefontaine.

  •  Pourquoi s’être installée ici ?

C’est une drôle d’histoire ! Au départ, nous venions à la recherche d’une vieille ferme en vente mais…on ne l’a jamais trouvé ! A la place, on est tombé sur un quartier en construction. On a passé toute l’après-midi avec un vendeur et en fin de journée, on a décidé d’y acheter une maison. Et depuis, je n’ai pas bougé !

Mais nous ne sommes pas arrivés ici par hasard. Quand j’étais plus jeune, je faisais beaucoup de camps scouts en Gaume et donc je connaissais déjà notre belle région avant d’habiter à Bellefontaine.

  • Quels services proposez-vous ?

Je propose une expérience gourmande, locale et de saison.

Je pars le plus possible de produits locaux et/ou de saison. Les tapenades par exemple, fonctionnent très bien mais je n’ai pas d’olives dans mon jardin.. Dans ce cas de figure, j’essaie de privilégier le circuit court. C’est la même chose pour les chutney de mangue ou d’ananas.

 

J’essaie de vous faire passer un moment agréable, entre vous, avec de nouvelles habitudes.

Avec le confinement, j’ai eu envie de proposer quelque chose de différent, de bon et de sain. J’étais plus dans l’optique de créer quelque chose que l’on pourrait déguster le vendredi soir de manière saine. Et c’est ce qu’on retrouve avec 3-4 pots et des mouillettes.

Maintenant que l’on revoit amis et famille, c’est l’expérience gourmande qu’on partage autour de bonnes petites recettes que je propose.


Mes produits évoluent au gré des saisons.

En ce moment on retrouve des champignons dans les recettes. Quand c’était la courgette, je proposais un caviar de courgettes. Et pour la saison des asperges, j’ai travaillé avec Laurent Tona, un producteur en Meuse française.

J’ai fait tous les producteurs locaux de la région et ils ont tous eu leur bocal !


J’ai une petite gamme de produits qui change sans cesse mais aussi une base qui reste. Dans cette base, on retrouve notamment les deux tapenades ainsi que le houmous revisité ! Pour cette recette, j’utilise des oignons caramélisés à la cassonade et au cumin.

A côté de ça, j’ai des chutney et une terrine végétale de champignons qui est 100% végétale et végan. Au départ, j’ai fait cette terrine à base de champignons châtaignes mais elle évolue en fonction des champignons à disposition. Pour les fêtes, je voudrais quelque chose de plus fin, c’est pourquoi j’ai choisi d’y ajouter de la truffe du Périgord. Mais ce n’est pas la seule préparation « spéciale fête » que je vais sortir. Vous pourrez retrouver également un effiloché de canard aux zestes d’orange et au Cointreau, une mousse de truite fumée et une gelé d’orange au Cointreau que je prépare avec le reste des oranges préalablement utilisées pour le canard. Ainsi, je ne gâche rien.

La truite fumée vient du Fourneau Marchand, non loin de Bellefontaine. Une partie du canard vient de Floumont. Quant aux oranges, elles proviennent d’une petite coopérative en Sicile. Chaque produit que j’utilise est minutieusement réfléchis. Je ne prends que des produits de bonne qualité afin de créer de délicieuses recettes à se partager sans mauvaise conscience.

  • A qui s’adressent-ils ?

A toutes les personnes qui aiment bien manger, qui aiment le local et qui privilégient, les produits de qualité et de saison.

Ils s’adressent donc à tout le monde et même aux personnes soucieuses de l’environnement puisque je propose mes produits dans des bocaux en verre consignés. Même mes étiquettes et mes ficelles sont biodégradables et/ou bio car j’essaie d’aller vers le plus naturel possible.

  • Pouvez-vous résumer votre entreprise en 3 mots ?

Expérience gourmande – passion – gourmandise

  • Qu’envisagez-vous pour l’avenir ?

Tout d’abord, j’espère qu’en 2022 je pourrai sortir de la couveuse d’entreprise dans laquelle je suis actuellement.

Ensuite, mon rêve serait d’avoir mon propre atelier, ma propre cuisine. Ce serait un vrai plus pour mon activité. Cependant, à l’heure actuelle, ce n’est pas réalisable. Nous verrons dans un futur beaucoup plus lointain si l’occasion se présente mais pour l’instant, j’utilise la cuisine du Parc naturel de Gaume qui me convient très bien et me permet de préparer de succulentes recettes.

Enfin, dans le futur,  j’envisage d’engager quelqu’un a mi-temps pour m’aider. Pour le moment je fais tout toute seule, que ce soit la cuisine, la mise en pot, la stérilisation, la mise en place des étiquettes, la vente,… et c’est assez long, il faut bien coordonner le tout et cela me limite dans la production. Mon activité marche bien, j’espère qu’elle va continuer sur cette lancée et c’est pourquoi, avoir une personne à mes côtés me permettrait de déléguer certaines tâches et ainsi proposer de plus grandes quantités à la vente.

 

Une dernière chose que j’envisage pour l’année prochaine, c’est de participer à la Box de la Halle de Han et de créer mon site web.

En attendant, vous pouvez retrouver toutes les infos, ainsi que les différents points de vente sur ma page Facebook. La Boîte à Délice est présente en province du Luxembourg, dans une quinzaine de points de vente, ainsi que dans le réseau paysan.

Je fais également des marchés. Vous pouvez me retrouver par exemple à l’Effet local ou au marché du vendredi à la Halle de Han. Il se déroule tous les 15 jours, de 17h00 à 20h00.
Pour ceux qui ne peuvent pas attendre ou se déplacer dans un des points de vente, il y a également  la possibilité de venir chercher des produits chez moi. Pour cela, il vous suffit de me contacter pour passer commande et convenir d’un rendez-vous pour la reprise des bocaux (ils sont consignés).

A vous maintenant de tenter mon « expérience gourmande » !

  • Coordonnées

La Boite à Délice
Rue de Virton, 40
6730 Bellefontaine
GSM : 0455/11.60.23
E-Mail : [email protected]
Page Facebook : https://www.facebook.com/laboiteadelice.be


Focus n°50 : La Maison du boucher

En manque d’idées pour vos repas de fêtes de fin d’année ? La Maison du boucher vous offre un large choix de mets plus délicieux les uns que les autres !

  • Nom de l’Entreprise/Statut/Nombre de salariés/Date création entreprise 

Avec ma compagne, Jennifer, nous avons ouvert notre boucherie le 2 juin 2021. Cela fera donc bientôt 6 mois que nous avons le plaisir de vous proposer divers mets préparés par nos soins.

  •  Depuis quand habitez-vous la commune ?

Je suis originaire de Marbehan et Jennifer de Houdemont. Donc nous avons tous deux grandi dans la commune de Habay.

  • Pourquoi s’être installés ici ?

Avant, je travaillais dans une boucherie. J’ai fait mon apprentissage chez Pascal Tock puis à Fouche et ensuite j’ai décidé de me lancer. Mais pour cela, il me fallait un bâtiment.

Nous avons donc visité plusieurs boucheries à remettre sans trouver ce qui nous convenait. Puis nous avons eu l’opportunité de racheter la maison de la grand-mère de Jennifer qui souhaitait qu’elle reste dans la famille. La boucherie se situe donc dans une ancienne maison familiale.

Et au final, nous ne regrettons pas notre choix. Nous travaillons dans un esprit familiale. Les gens qui nous entourent sont des amis ou de la famille. Et la boucherie est très bien placée. Elle est sur un axe routier très fréquenté et le fait d’acheter un bâtiment vierge nous a permis de créer et agencer notre boucherie comme nous le souhaitions, de A à Z. Cuisine, salon,… tout a été réaménagé de façon à ce que chaque secteur soit séparé quand il y en avait la possibilité. Ce qui n’était pas forcément le cas dans les boucheries visitées. Ici, par exemple, nous avons des secteurs bien définis : charcuterie, découpe, traiteur et magasin. Cet agencement a pu être réalisé car nous partions d’un lieu vierge.


  • Quels services proposez-vous ?

C’est assez varié, nous avons l’espace traiteur, salaison, charcuterie, les viandes fraiches et maturées ainsi que les sandwichs garnis le matin.


Dans le coin traiteur, nous proposons un large choix de produits. Ça part de la quiche en passant par toutes les salades composées.


Si vous avez un événement, nous proposons aussi des plats traiteur avec par exemple : des jambons chauds, de la paëlla, du couscous, de la blanquette de veau, des plats froids, du jambon en croute, … c’est assez varié. La seule chose que nous ne faisons pas, ce sont les sorties. Tout est à venir chercher sur place.

Même si nous n’offrons pas le service sur place, cela n’empêche en rien de proposer un choix large et varié de plats.

  • A qui s’adressent-ils ?

A tout le monde. Il y en a pour tous les goûts. Les clients me disent souvent qu’ils ne savent pas quoi choisir tellement il y a de choix dans le comptoir.

  • Pouvez-vous résumer votre entreprise en 3 mots ?

De caractère – Gourmand – Qualité

 Qu’envisagez-vous pour l’avenir ?

On ne pensait jamais avoir un tel retour des clients donc ce qu’on envisage c’est continuer sur cette lancée tout en continuant à tout organiser correctement en interne et satisfaire au mieux les clients. Notre but était en premier lieu d’ouvrir un magasin, une boucherie, donc nous privilégierons toujours la boucherie et les clients.


On souhaite, dans l’avenir, continuer à se diversifier, à proposer de nouveaux produits aux clients. Pour le moment on essaie de faire 2 nouvelles préparations toutes les semaines. Ça peut être deux préparations à base de haché mais ça peut tout aussi bien être deux plats, deux nouvelles saucisses,… C’est un objectif qu’on s’est fixé à l’ouverture et on espère le continuer aussi longtemps que possible. Une fois ces deux nouveautés proposées durant une semaine, on la reporte à 1 ou 2 mois après puis on la refait.

  • Coordonnées

La Maison du Boucher
36, Rue du 24 Août
6724 Houdemont
Mail : [email protected]
FB : https://www.facebook.com/lamaisonduboucherhoudemont
Téléphone : 063 37 09 34
Horaire :
Ouvert du mardi au vendredi de 07h30-12h00 et 13h30-18h30
ainsi que le samedi de 08h00-12h00 et de 13h00 à 17h00