Focus n°45 : L’envol Oisellerie


Amis des bêtes à plumes, un nouveau magasin, qui ravira petits et grands, a ouvert ses portes il y a peu à Tintigny ! Si vous aimez les oiseaux tels que les canaries, les perruches, les mandarins et j’en passe, vous trouverez votre bonheur chez Thomas, un passionné, qui vous propose non seulement divers oiseaux à la vente mais aussi des accessoires en tout genre ! Et petit plus très apprécié, Thomas peut également s’occuper des soins de vos animaux ! Des ongles à couper, un bec à limer, une petite infection à soigner, il est là pour veiller au bien être de votre animal.

Si vous souhaitez davantage d’infos, n’hésitez plus une seconde à pousser les portes de L’envol Oisellerie à Tintigny !

  • Nom de l’Entreprise/Statut/Nombre de salariés/Date création entreprise

« Nous avons ouvert notre magasin L’envol Oisellerie il y a bientôt 6 mois, le 28  novembre 2020 et nous sommes ravis de l’accueil qui lui a été fait. »

  • Depuis quand habitez-vous la commune ?

« Il y a bientôt 11 ans que nous habitons la commune. Avant, nous habitions Les Bulles, dans la commune de Chiny, puis nous avons changé pour aller nous installer à Lahage. »

  • Pourquoi s’être installé ici ?

« Nous avons décidé d’ouvrir notre magasin à côté de CD menuiserie et Le panier de Victor tout simplement parce que mon père possède la menuiserie et a donc des locaux à disposition. Quand il m’a dit « si tu veux te lancer, c’est maintenant », je n’ai pas hésité, j’ai sauté sur l’occasion.

Un garage c’était libéré et il m’a suffi de remplacer la porte par une vitrine et le tour était joué, j’avais un local. C’était une belle opportunité qu’il fallait saisir !

Après, bien évidemment, il a fallu se faire connaitre avec de la publicité, etc. et en 6 mois de temps, je me rends compte que le magasin a bien évolué et que le local devient déjà trop petit, trop limité dans ce que je peux proposer. J’espère donc pouvoir m’agrandir dans un futur proche pour satisfaire au mieux la clientèle. »

 

  • Quels services proposez-vous ?

« Tout ce qui est la vente d’oiseaux (canaries, mandarins, perruche, perroquets,…), les cages, les aliments, les accessoires. Nous avons une large gamme d’accessoires et pour ceux que nous n’aurions pas, il est toujours possible de les commander. Et en plus des cages standard, nous proposons également des volières sur mesures à domicile pour ceux qui le désirent. »


« Je propose aussi des soins pour nos amis à plumes. Il est rare de voir ce service dans d’autres boutiques et pourtant, s’occuper des pattes ou des becs par exemple est très important pour leur santé.

Pour les personnes qui le souhaitent, elles peuvent venir avec leur oiseau et je me charge des pattes, je leur fais les ongles. Il faut savoir qu’il y a une petite veine à laquelle il faut faire très attention dans leurs ongles donc parfois les gens n’osent pas les couper eux-mêmes. C’est pourquoi ils peuvent venir ici sans problème.

Je lime également les becs et les recoupe quand c’est nécessaire, quand ils sont croisés notamment. »


« Quand un oiseau ne va pas bien, on fait aussi de petits diagnostiques pour trouver le problème. Etant donné que cela fait depuis mes 4 ans que j’ai des oiseaux, j’ai quelques connaissances que je peux mettre au service du client. Cependant, si c’est trop poussé pour moi alors dans ce cas je conseille un vétérinaire. Il faut dire que ce n’est pas du tout mon domaine, je n’ai aucune connaissances spécifiques là-dedans donc je me limite à ce que je peux faire : les griffes, les becs, les petites infections que l’on peut traiter ici avec des produits naturels, et si on n’y arrive pas et que je vois que c’est trop risqué pour l’oiseau, je recommande le vétérinaire chez qui je suis affilié.

Nous restons également à disposition pour répondre aux questions en cas de problème avec l’animal via notre page Facebook et Messenger et ce, même après journée. Nous ne vendons pas seulement des oiseaux, nous sommes aussi là pour renseigner et conseiller au mieux nos clients . »


« Il arrive aussi que des oiseaux se retrouvent avec une bague trop petite. Dans ces cas-là, nous nous chargeons de la leur enlever afin qu’elle n’abîme pas davantage leur patte.

Nous proposons ce service car ce n’est pas toujours facile pour un particulier de l’enlever en douceur mais aussi et surtout parce qu’il en va de la santé et du bien-être de l’animal.

Généralement, ce sont les indigènes qui sont bagués dès la naissance avec des bagues fermées officielles de même que les perruches ondulées pour prouver qu’elles n’ont pas été capturées en milieu sauvage. D’autres oiseaux qui le sont également et pour lesquelles il faut détenir un permis, ce sont les espèces protégées telles que faucons, buses, etc.

Les bagues sont donc vraiment là d’un point de vue législatif. Pour les canaries par exemple, il n’y a pas d’obligation de les baguer mais je le fais tout de même aux miens. Cela permet aux futurs acheteurs de savoir qu’ils proviennent de mon élevage et de connaitre leur âge. »


« Et même si nous ne vendons pas de poules, vous pouvez retrouver dans notre magasin tout ce qui est : farines, graines normales, graines pour pondeuses, graines pour cailles, pour poussins,… ainsi que des accessoires : mangeoires et abreuvoirs.

Et si vous ne trouvez pas votre bonheur, il vous suffit de nous le signaler et nous pouvons le commander. »


  • A qui s’adressent-ils ?


 « A tout le monde, petits et grands de tout âge.

Que ce soit le petit particulier qui souhaite un seul oiseau ou le grand éleveur qui en a déjà 200 ou 300.

Quoi qu’il arrive, si une personne passe notre porte par envie et parce qu’elle aime les oiseaux et pas juste par effet de mode, on fera tout pour qu’elle trouve son bonheur et pour la rendre heureuse. »

  • Pouvez-vous résumer votre entreprise en 3 mots ?

DISPONIBILITE – CONNAISSANCES – PASSION

  • Qu’envisagez-vous pour l’avenir ?

« Essayer d’en faire mon activité professionnelle principale et pourquoi pas me diversifier dans tout ce qui est fauconnerie et pigeons tout en continuant ce que je fais maintenant. Mais si je peux, j’aimerais agrandir mon magasin. Y faire de grandes volières pour ne pas les laisser dans les petites cages que l’on a actuellement mêmes si elles sont aux normes…

Et pourquoi pas accueillir de temps en temps des écoles avec des enfants pour leur apprendre à s’occuper correctement d’un oiseau et leur expliquer, leur faire comprendre surtout, qu’un oiseau n’est pas un objet et qu’il faut le respecter.

On voit beaucoup de parents offrir un oiseau à leur enfant sur un coup de tête parce qu’il a eu un beau bulletin et 3 semaines plus tard ouvrir la fenêtre parce qu’ils en ont marre. C’est malheureusement la mort assurée pour l’oiseau qui est né et a grandi en captivité.

Et donc c’est vraiment ce message que je voudrais faire passer, faire comprendre aux gens qu’acheter un oiseau est une vraie responsabilité, pas un simple jouet dont on se débarrasse quand on en veut plus.

J’ai même envie de dire, dans ces cas-là, si vous en avez marre de votre oiseau pour X ou Y raison ou que vous ne savez plus vous en occuper correctement, plutôt que de le laisser partir et mourir, amenez-le moi. Et si je ne peux pas le garder, j’ai plein de connaissances dans les oiseaux qui pourraient l’accueillir. Quoi qu’il arrive il retrouvera un nouveau foyer. »

  • Coordonnées

L’envol Oisellerie
Grand Rue, 128 C
6730 Tintigny
E-Mail : [email protected]
Facebook : https://www.facebook.com/Lenvol-oisellerie-102831144826320/
GSM : 0471 / 05.16.64

Nous restons disponibles tous les jours par Mail ou Messenger (Facebook) pour des conseils et si vous souhaitez passer au magasin, voici l’HORAIRE :

  • Mardi, Jeudi et Vendredi : 10h00 – 12h00 ET 14h00 – 19h30
  • Mercredi : 10h00 – 12h00 ET 17h00 – 19h30
  • Samedi et Dimanche : 9h00 – 13h00

 


Focus n°46 : Coccinelles et compagnie

Depuis mai 2021, une nouvelle boutique a vu le jour à Lahage. Il s’agit de Coccinelles et compagnie. Vous y trouverez des objets du quotidien, qui ont tous en commun d’être éthiques, durables et entièrement traçables ! De plus, un atelier jouxte la boutique et propose une multitude d’activités artisanales, artistiques ou de transmission de savoirs !

  • Nom de l’Entreprise/Statut/Nombre de salariés/Date création entreprise


Après plusieurs mois de travaux pour rénover une ancienne étable, Coccinelles et compagnie a vu le jour le 8 mai 2021.

  • Depuis quand habitez-vous la commune ?

J’ai quitté Marbisoux (commune de Villers-la-Ville) il y a 13 ans pour venir m’installer à Lahage et avoir le plaisir de vivre en Gaume.

  • Pourquoi s’être installée ici ?

J’avais un projet d’entreprise lié au tourisme durable, pour lequel il me fallait un grand bâtiment, que j’ai trouvé à Lahage. Finalement, ce projet ne s’est pas réalisé, mais je suis très heureuse que Coccinelles et compagnie ait pu y voir le jour ! On pourrait dire que cette activité est la petite-fille de celle que j’avais prévu en m’installant ici.

J’ai aussi (eu) d’autres projets. J’ai par exemple été fondatrice et/ou été très impliquée dans l’épicerie coopérative Cœur de Village, la monnaie locale l’Epi lorrain, le SEL de Gaume, la Filière laines, et le centre d’accueil de migrants Le Karité.

Et j’ai aussi créé, dès 2013, ma marque de produits en laine locale La laine des coccinelles. D’ailleurs, 50% de ma laine vient de la Bergerie du Gros Cron à Lahage. L’éleveur, Patrice Rampanelli, est très impliqué dans la qualité de sa laine. Les produits de La Laine des coccinelles se trouvent bien entendu dans mon nouveau magasin.

  • Quels services proposez-vous ?

Je propose des objets, dans la boutique, et des services dans l’atelier.

Dans la partie « Boutique », il y a :

->  Des objets du quotidien éthiques et durables :

  • Art de la table : vaisselle, maniques, sous-plats, sacs isothermes, bols, plats, assiettes, sous-verres, planches à découper, etc.
  • Ameublement : coussins, plaids, tapis, cache-pots, paniers, carpettes de bain, tabourets, etc.
  • Maroquinerie : sacs, ceintures, bretelles, laisses et colliers pour chiens, sandales.
  • Vêtements et accessoires : vêtements en coton, en laine ou en lin, sacs d’ordinateur et autres sacs, boucles d’oreille, gants, mitaines, chaussettes, écharpes, bonnets, etc.
  • DIY : fils à tricoter, feutres, tissus, tubes d’aquarelle végétales, etc.
  • Livres pour enfants


Tous ces produits sont choisis selon 3 critères, qui sont les fondements mêmes de mon magasin :

Premièrement, ce ne sont que des matières naturelles (cuir, bois, chanvre, pigments végétaux, laine, lin, coton, carton, etc.) ou, parfois, recyclées.

Deuxièmement, je n’achète qu’au fabricant directement, ou à la personne qui fait fabriquer. Ici, pas d’importateur d’un fournisseur qui importe de dieu sait où.

Enfin, tous mes produits sont entièrement transparents et traçables. Je peux expliquer toutes les étapes de transformation : qui les a faites, où et avec quelles matières. Et je peux aussi expliquer, ce qui est très très rare, d’où vient la matière première elle-même : où sont les élevages de moutons pour la laine, d’où vient le cuir, de quelles forêts sont issus les bois, où pousse le chanvre, etc.


Pour moi, c’est vraiment très important. Souvent, on dit de produits qu’ils sont « made in Belgium », mais qu’est-ce que cela signifie vraiment ? La couture d’un vêtement ou d’une lingette peut être faite en Belgique mais le tissu, d’où vient-il ?

En réalité, quand on y regarde de plus près, on se rend compte que pour bien des produits dits « locaux », on ne nous dit pas grand-chose. Notamment pour le tissu, pour reprendre mon exemple textile. Il vient quasi toujours du Bengladesh, d’Inde, de Chine et il est fabriqué dans des conditions humaines et environnementales épouvantables.

Mon déclic pour créer le magasin, a été de me dire que nous tous qui voulons faire « quelque chose de bien pour la planète » et bien au final nous nous trompons souvent. Simplement parce que nous n’avons pas toute l’information. Bien évidemment, la dernière étape est positive pour les couturières ou les entreprises d’ici, mais tout ce qui précède continue à s’appuyer sur l’exploitation d’autres êtres humains et de la planète. Parfois nous ne le savons pas, parfois nous fermons les yeux.

Mon but est donc de faire en sorte que les clients achètent en conscience, qu’ils aient vraiment toute l’information sur chaque produit, quelle qu’elle soit. Avoir toute l’information permet non seulement de faire vraiment ses propres choix, mais aussi, ensuite, de se poser des questions sur les autres produits que nous croisons tous les jours. Car en tant que consommateurs, nous pouvons réclamer plus de transparence chaque fois que c’est possible.

   

La partie « Atelier » de Coccinelles et compagnie, quant à elle, est un espace pour vivre, créer, partager. Je vais avoir autant de l’expérimentation de cyanotypes, de la fabrication d’instrument de musique de récup’, du reiki, du punch needle, la fabrication de tapis en chaussettes célibataires, de la linogravure, de l’écriture créative que de l’art-thérapie et de la création de petites fées ou de marionnettes en laine feutrée. Il y en a pour tous les goûts et tous les âges !

L’idée est de se connecter à notre imaginaire, à nos mains (notre savoir-faire) et aux autres, dans un esprit de partage, de découverte et de rencontre. Le partage au sens de transmission de savoir-faire mais aussi dans le sens où c’est gai de se retrouver ensemble et de partager un moment d’enthousiasme. Ici, pas d’atelier en vidéo ! Que du vrai, du beau, de l’humain !

Si dans le magasin j’ai envie d’expliquer, d’informer, de (faire) comprendre, et d’avoir une vision plus « politique », dans l’atelier, j’ai envie de raconter, de partager, de laisser place à l’imaginaire, à la création, au plaisir, à la transmission et à l’aspect plus manuel.

C’est une sorte d’équilibre, que j’ai envie d’avoir, entre mon aspect « créer un monde plus juste » et mon aspect de rêveuse créative.

  • A qui s’adressent-ils ?

Tout le monde ! Certains ateliers sont pour les adultes, d’autres pour les ados et/ou les enfants, et d’autres encore pour les enfants accompagnés d’un parent, d’une marraine, d’un papy.

Quant à la boutique, elle propose autant des plats à tarte, des planches à découper que des sacs, des vêtements et du fil à tricoter. Tout le monde peut y trouver son compte !

  • Pouvez-vous résumer votre entreprise en 3 mots ?

Plaisir – Plaisir – Plaisir 

  • Qu’envisagez-vous pour l’avenir ?

Je voudrais d’abord faire décoller cette nouvelle double activité ! Trouver ma place dans le carnet d’adresses des habitants de la région qui cherchent des objets beaux et solides ou des activités pleines de vie. Et pourquoi pas augmenter petit à petit ma gamme, en continuant à proposer des objets utiles dans le quotidien et des ateliers de plus en plus variés et originaux.

Je souhaite aussi pouvoir mettre du sens dans les achats des gens et participer, avec les clients du magasin et de l’atelier, à un monde un peu meilleur, plus équitable, plus juste, plus joyeux, plus coloré, plus beau, tout simplement !

  • Coordonnées

Coccinelles et compagnie – Atelier-Boutique
4 rue Saint Hubert
B-6730 Lahage
+32 475 47 98 17
Mail : [email protected]
Site Web : https://coccinellesetcompagnie.com/
Facebook: https://www.facebook.com/Coccinellesetcompagnie/
Horaire :
Mercredi, vendredi, Samedi : 10h – 18h