Focus n°23: Belli’Chèvre 

Nom de l’Entreprise/Statut/Nombre de salariés/Date création entreprise


 Justine Mouget, jeune agricultrice pétillante et souriante de 28 ans, nous a reçu pour nous présenter son tout nouveau projet : Belli’Chèvre. Au départ de cette belle aventure, trois personnes : Justine, Marie Audouin et Patrick Verté. Une bergerie, une fromagerie, des chèvres Lorraines, trois éleveurs, dont deux femmes passionnées de fromage. Trois esprits d’initiative, qui n’ont pas eu peur de se lancer ; la preuve en est que l’idée a germé en mai 2015 et qu’en décembre 2015 ils produisaient leurs premiers fromages ! 


Depuis quand habitez-vous la commune ?

« Pour ma part, je vis à Moyen, dans la commune de Chiny. Marie et Patrick eux, vivent à Bellefontaine, sur l’exploitation agricole, située rue Jean-Charles de Hugo. Ils ont acheté le bâtiment il y a une dizaine d’années, en 2005. Cette bâtisse, en plein centre du village, est une ferme du 17° siècle restaurée et remise en exploitation. C’est une des originalités de notre projet.»

Pourquoi s’être installé ici ?

 « Je suis ingénieure agronome diplômée de Gembloux. Il y a un peu plus d’un an j’ai entrepris de réaliser mon rêve et de me lancer dans l’élevage. J’ai donc rencontré pas mal de personnes dans le secteur agricole et découvert  un monde où il n’est pas toujours facile de faire sa place! Mes recherches m’ont amenées à rencontrer Patrick, qui est le mari de Marie. Patrick m’a tout de suite pris sous son aile. Marie et Patrick ont tous deux une activité professionnelle et s’occupent de la ferme en tant qu’indépendants complémentaires. Ils produisaient quelques fromages pour valoriser le lait de leur exploitation mais sans en faire de commercialisation. Ils avaient l’espace nécessaire mais manquaient de temps. Nous nous sommes donc associés pour créer une vraie fromagerie. » 

Quels services proposez-vous ?

 « Nous proposons différents fromages dans notre magasin, nous les réalisons sur place dans l’espace fromagerie qui a été aménagé à cet effet. Tous nos fromages sont issus de l’agriculture biologique (contrôlés par Certisys), de qualité et vendus en circuit court. Nous proposons des fromages frais, deux sortes de maquées, un crémeux ainsi que 6 sortes de fromages affinés.  

La production est saisonnière : à la belle saison les chèvres pâturent dans des zones naturelles qu’elles contribuent à entretenir et à gérer. Ensuite lorsqu’elles sont sur l’exploitation, nous les trayons et commençons la production. Nous travaillons donc à contre saison par rapport à ce qui se fait habituellement dans les chèvreries. Cela nous permet de répondre à la demande locale en fromage de chèvre à un moment où la production est restreinte. En été, la fromagerie se transforme en miellerie. Nous proposons également ce miel à la vente.

Il est également intéressant de souligner que la race de chèvres que nous élevons (chèvres Lorraine) est une race rustique et locale adaptée à l’élevage extensif et de plein air. Elle est malheureusement peu répandue de nos jours, nous luttons donc pour sa préservation.

Pour commercialiser nos produits, au-delà du magasin, nous passons par le réseau « Solidairement » qui facilite la rencontre entre producteurs, épiceries et certains GAC. Grâce à cela, on retrouve nos produits dans une dizaine de points de vente en province de Luxembourg, notamment au Delhaize de Bellefontaine, à l’Epicerise à Chiny, à la Civanne à Rossignol, au Carrefour de Florenville, etc. Notre zone de chalandise va donc d’Arlon jusqu’à Florenville, en passant par Virton et Neufchâteau. » 



A qui s’adressent-ils ?

 « Comme je l’ai déjà dit, nous souhaitons travailler en circuit court. Notre volonté est donc d’avoir une clientèle locale. » 

Pouvez-vous résumer votre entreprise en 3 mots ?

 « Patrimoine – artisanal – fromages naturels »

Qu’envisagez-vous pour l’avenir ?
 

« Nous sommes dans une phase de démarrage : c’est la première année du projet ! Cela implique qu’il y a beaucoup à faire. L’ouverture du magasin est toute récente et le travail sur les fromages est constant. Actuellement, nous testons de nouveaux types de fromages et d’affinages et souhaitons dans un avenir proche les proposer à nos clients afin de diversifier encore un peu notre offre.

Nous venons également de remporter un prix provincial dans le cadre de l’appel à projet « Quand les femmes valorisent la terre… » Cela va nous permettre d’accéder à des formations professionnelles en fromagerie et en élevage.

Nous allons aussi bientôt mettre l’accent sur la publicité et mieux faire connaitre notre exploitation afin d’augmenter notre clientèle. 
 Dans un avenir un peu plus lointain, nous continuerons à réaliser des aménagements pour rendre le travail dans la fromagerie et sur l’exploitation plus facile. De plus, Marie (qui est enseignante) aimerait proposer aux écoles du village des visites découverte de notre ferme sous forme d’animations. Mais chaque chose en son temps… 


Coordonnées

Belli’Chèvre (Marie Audouin – Patrick Verté – Justine Mouget)

Rue Jean-Charles de Hugo, 75 – 6730 Bellefontaine

Tel : Justine Mouget – 0498 22 20 48

E-Mail : [email protected]

Magasin ouvert les mercredi et vendredi de 14h à 18h30 


Focus n°24 : Gaume Farmer [Fin d’activité – Fermeture définitive]

Nom de l’Entreprise/Statut/Nombre de salariés/Date création entreprise


Derrière « Gaume Farmer » se cache le projet de Virginie Impens et Frédéric Tilmant. L’entreprise, située à Rossignol, a vu le jour en février 2016. Plus qu’un projet de création d’entreprise, c’est un projet de vie et une reconversion totale.

Ils nous ont reçus pour nous expliquer leur activité et partager avec nous leur goût pour le contact humain et leur amour du travail de la terre.


Depuis quand habitez-vous la commune ?  

Pourquoi s’être installé ici ? 



Frédéric : « Je suis natif de Tintigny tandis que Virginie elle, provient de Houdemont. Nous avons acheté une maison à Rossignol et y avons fondé notre famille. C’est donc tout naturellement que nous travaillons ici. Si l’entreprise est toute jeune, nous réfléchissons au projet depuis plus d’un an. Nous sommes actuellement accompagnés par la SAACE (Structure d’Aide à l’Auto-Création d’Emploi) Challenge qui nous a aussi conseillé, aidé et accompagné pendant cette année de réflexion. »

Virginie : « Ce projet, c’est une passion commune et un travail d’équipe. Auparavant Frédéric travaillait au Luxembourg en tant qu’informaticien à 4/5 temps, le cinquième temps restant, il travaillait dans des fermes et apportait son aide aux agriculteurs. Pendant ce temps j’ai élevé nos enfants et suivi plusieurs formations dispensées par la FUGEA ayant attrait à l’agriculture. Nous avons tous les deux ressenti le besoin de relever un nouveau défi. Faute de terres disponibles pour se lancer dans une activité agricole, nous avons fondé notre société : Gaume Farmer. Frédéric s’occupe de l’aspect technique et travail du sol tandis que je me charge de la partie conseil, connaissance des plantes, entretien et taille. » 


Quels services proposez-vous ?

Virginie : Notre activité est basée sur le conseil, la conception, et la réalisation d’espaces nourriciers, c’est-à-dire les potagers (classiques ou surélevés), les vergers (anciens ou à créer) et les poulaillers. Nous nous adaptons aux demandes de nos clients et à l’espace disponible, qu’il soit petit ou grand. Notre activité offre une grande diversité de services qui vont de la conception à la création, de la plantation à l’entretien des arbres ou plants, le tout avec un accompagnement et un coaching individualisé.

Nous travaillons au maximum l’aspect bio et local, notamment en utilisant des graines dites libres de reproduction qui sont produites par « Cycle en Terre » situé entre Marche et Huy. Nous sommes d’ailleurs revendeur de leur marque, on peut donc retrouver et commander toutes les semences sur notre site internet. Pour la partie plants, nous travaillons en étroite collaboration avec les Pépinières la Gaume à Breuvanne. Nous favorisons au maximum les assemblages de variétés de plantes pour augmenter la biodiversité et la rentabilité des potagers ou vergers.». 

 

Frédéric : « Pour la partie « potagers surélevés », nous avons conçu un système de bacs modulaires, en partenariat avec l’Entreprise de Travail Adapté (ETA) pour personnes handicapées « Les Ateliers du Saupont » à Bertrix. Les avantages de ces bacs sont nombreux. Premièrement, ils sont faits en douglas, essence locale de classe 3 et labellisée FSC. Le bois est donc non traité, résistant et réservé à l’usage extérieur. Deuxièmement, ils s’adaptent à toutes les surfaces puisqu’ils sont conçus par multiples de 60cm. Troisièmement, ils se montent sans clous ni vis, par un système d’emboitement. Il faut seulement 3 minutes de temps de montage! Quatrièmement, de par leur hauteur, ils permettent un travail de la terre plus aisé, moins fatiguant pour le dos et donc plus ergonomique. Enfin, le système de bac surélevé garanti une production accrue en comparaison à un potager classique d’une part parce qu’il y a un contrôle de la terre qui y est mise et d’autre part parce que cette terre est mieux réchauffée par les rayons du soleil. »

Virginie : « Et puis ces bacs sont vraiment jolis, nous avons attaché de l’importance à leur design pour qu’ils apportent une plus-value dans le paysage. »

Frédéric : « Nous pouvons nous déplacer et venir directement chez le client afin de déterminer avec lui un projet, en fonction de ses besoins et procéder à l’installation mais il est également possible de commander les bacs directement sur le site internet et d’être dans une démarche « Do it yourself ». Dans ce cas, nous pouvons effectuer la livraison ou le client peut procéder à l’enlèvement directement à Rossignol. » 

 Virginie : « Que ce soit par la vente de semences, par la création des bacs modulaires ou par l’aspect conseil de nos services, nous attachons une grande importance à l’aspect social de notre projet. » 

A qui s’adressent-ils ?

 Frédéric : « Nos services s’adressent d’une part aux particuliers et d’autre part aux collectivités. Nous avons et allons encore travailler avec des écoles désireuses de mettre en place un espace potager. Nous répondons à toutes les demandes et pouvons effectuer un devis pour les personnes qui le désirent. » 

Pouvez-vous résumer votre entreprise en 3 mots ?

 « Plaisir (du travail de la terre) – Santé – Consom’acteurs »

Qu’envisagez-vous pour l’avenir ?

 

Frédéric : « Nous sommes actuellement en phase de démarrage et nous concentrons donc essentiellement sur le développement de notre clientèle. Nous avons créé un site internet et diffusons une newsletter une fois par mois afin de mieux nous faire connaitre et accroître l’aspect communication et conseil. Cela demande du temps.

Nous sommes également en train d’étudier une variante de nos bacs modulaires pour les adapter aux personnes en fauteuil roulant. »

Virginie : « Dans un avenir plus lointain, nous aimerions nous focaliser plus sur l’aspect formation et conseil qui nous tient tant à cœur. » 


Coordonnées
 

Gaume Farmer

132, rue Pinsart – 6730 Rossignol
Tél. : +32(0)63/601238 – Gsm : 0498 69 75 11
Mail : [email protected]
Site : http://www.gaumefarmer.be/
Réseaux sociaux : https://www.facebook.com/GaumeFarmer